Février 2019: 50 ans de créations à fêter! Que ce soit en peintures, sculptures , dessins ou tapisseries ... le monde de Houel se porte bien!  Il vient de s'enrichir d'une nouveauté: le livre! 
L'écriture a toujours été une activité pour moi, bien avant la peinture, mes carnets poétiques ont jalonné mon itinéraire, mais pas encore de livre en librairie! C'est maintenant fait:

En première: édition d'un livre qui est sorti en novembre: " La femme bayadère ou cent et un fragments dispersés."

Ou pourquoi devient-on artiste peintre en Mai 68?  Quel contexte familial et social amène cette déferlante? Qui était-on comme adolescente, étant née le 14 Mai 36, autre année historique, quand j'arrivais les ouvriers défilaient sous la fenêtre en criant et demandant des congés payés...
Une aventure espérée depuis des années mais difficile de se faire éditer !  Ecrire était un désir de jeunesse, non abouti, mes carnets de poésies ont accompagné mes expos depuis des années et il fallait que je tente l'aventure... C'est fait, il est en librairie avec son petit frère " Traces de pas dans l'herbe" ... c'est un recueil de poésies récentes.
Ils tentent de me faire mieux connaître, c'est l'aventure d'une vie , la traversée d'une guerre et le renouveu qui a suivi! Puis un monde en changement , en dents de scie disait-on, pas toujours heureux dans son évolution ! Hier , nous avons lutté pour nous permettre  une place visible dans la société, aujourd'hui nous régressons, nous sommes redevenues indésirables dans les domaines où nous agissons en parrallèle avec des hommes, en art en particulier, nous ne sommes plus acceptées dans certaines galeries, donc invisibles et remises à l'ombre!  

Après cinq années de création fertile sur le thème du voyage, d'île en île et une belle série d'expositions ... finalisée en  février à Caen, en la Galerie Art-Culture-France, il me semble utile de me remettre en question. Trop de demandes de petits formats, d'oeuvres plus classiques.  Je ne souhaite qu'une chose : me retrouver dans mon domaine, celui de la création, je vais donc réintégrer mes sculptures dans de solides paysages qui leur ressemblent et les faire revivre, mes fidèles amateurs et mes amis seront heureux que je reprenne la barre sur un nouveau cap!

Des envies de liberté montraient déjà leurs nez en 2017! Des croquis, des essais amenaient les prémices d'un renouveau. S'ils ont été les piliers de ma création mes personnages vont se libérer,  d'Houélée  aux Houélides il y eut transformation , plus surréalistes,  1990-2000 c'était un voyage au coeur du Japon, puis les Hurlevents. Après le voyage d'île en île une envie de terre ferme, un clin d'oeil vers mes ancêtres bretons! Ils méritent ce petit détour puisqu'ayant repris leur nom j'ai pu devenir " l'artiste" que je désirais être!  

De mes débuts officiels d'artiste exposé dans les Salons à Paris, puis dans les galeries en 1972 , bien des périodes se sont succédées. De la figuration classique à une autre plus épurée de synthèse. Puis la Figuration Narrative , avec Figuration Critique j'ai  bien évolué et en 1976 j'ai choisi d'axer ma création sur un seul thème en souvenir de mes amours de jeunesse: des chantiers de fouilles archéologiques, me basant sur l'histoire d'un archéologue  découvrant  une immense plage de sable d'où émerge un fragment de statue de femme, il fouille avec son équipe et nomme ce lieu inconnu " le lieu d'où elle est " qui devint le site de Houélée ! 
... Une Saga, un besoin de liberté, d'originalité, une aventure qui rejoint ma vie, celle d'une raconteuse de légendes, en peintures et en écritures ...