Bienvenue !


  
Francine BUNEL-MALRAS, Historienne de l’Art 
 
C’est en Houélée que Josette HOUEL nous emporte, cette cité antique engloutie dans les sables née de sa passion pour les fouilles archéologiques et de son imaginaire.  Déterminée à dévoiler un monde qui relève de l’inconscient collectif - depuis l’Atlantide engloutie par les flots, en passant par Sodome et Gomorrhe détruites par les flammes de la vengeance divine, jusqu’en Arcadie, pays idyllique d’un « âge d'or » définitivement perdu – Josette HOUEL a d’abord révélé ce conte philosophique par l’écriture et l’édition de carnets d’artiste, illustrés de sa main par des dessins magistraux, puis par des techniques plastiques aussi diverses que peinture, sculpture et tapisserie, qui ont fait l’objet de différentes expositions personnelles. Rares sont les artistes qui nous dévoilent les secrets de leur création avec autant d’éloquence et de cohérence.
 
C’est en 1969 que Josette HOUEL a abordé les techniques picturales en autodidacte, évoluant progressivement de la figuration classique vers une figuration stylisée très originale, faisant fi de la représentation du réel. A partir de 1976, elle a décidé de dérouler un « fil d’Ariane » à la recherche de sa cité mythique, pour en devenir, selon son expression,  « le gardien de sa mémoire ». L’œuvre peint de Josette HOUEL relève ainsi de ce genre noble que l’on a coutume d’appeler en Histoire de l’Art « Peinture d’histoire ». Il dévoile en effet une mythologie toute personnelle, évoluant dans le théâtre foisonnant de l’univers fantastique et symbolique de Houélée, avec ses édifices somptueux, sa statuaire antique, ses fresques luxueuses, mais aussi la vie de ses habitants énigmatiques, Les Houléïdes.
 
Pour composer ses tableaux, parfois en grands formats, Josette HOUEL s’inspire souvent de photos de sites archéologiques, puis imagine mentalement les décors avant de les retranscrire sur la toile. Elle y insère alors ses groupes de femmes élancées, simplement ébauchées comme des silhouettes de chair ou de pierre, qui apparaissent souvent dans une nature généreuse sur fonds de paysages très colorés. Si certaines s’animent et dansent, d’autres semblent pétrifiées ou emprisonnées par les liens qui les entravent. La palette est variée et flamboyante, les couleurs vives s’opposent, et les effets de lumière mettent en valeur la vie de ce peuple antique qui renaît sous le pinceau habile du peintre.
Josette HOUEL propose un corpus dynamique exceptionnel qui relève à la fois du Symbolisme et du Surréalisme, en mêlant une sorte de mysticisme à la vision étrange d’un microcosme fascinant semblant sortir d’un rêve. En humaniste infatigable, elle poursuit aujourd’hui son investigation de l’histoire des hommes, et de « l’individu dans ce vaste monde, son carré de survivance au milieu de tout ce qui bouge et peut le grignoter », pour nous inviter à la suivre dans de nouveaux voyages initiatiques…. 
 
    
Josette HOUEL
Né(e) en 1936
Talent, singularité, cordialité...? Ne cherchez plus: il s'agit de Josette HOUEL, peintre remarquable et aussi archéologue mythique de la Cité d'Houélée, née de son imagination dès 1978, et dont l'artiste expose quasiment chaque année et en tous lieux, les découvertes chimériques et fantastiques.
Mais s'impose également Josette HOUEL, artiste havraise, tout aussi attentive à la peinture qu'aux sculptures, dont l'itinéraire créatif est jalonné de salons prestigieux et de galeries d'art renommées, en France et dans le monde entier, qu'il s'agisse d'expositions personnelles ou de participations collectives.
Le réalisme évoqué par Josette HOUEL lui est vraiment particulier sans pour autant se définir en oeuvres absconses de contemporain sybillin! Non, en tous formats, même gigantesques, elle montre du respect envers la matière, la composition, les couleurs. Seuls son esprit et son inspiration s'exhaltent et créent d'étranges personnages massifs, statiques, fantastiques, mais puissamment évocateurs d'une vitalité mesurée, implacablement forgée au gré de l'humanité des expressions et des situations.
Mais il faut aussi retenir une voie nouvelle représentative de la beauté et de la vie-même, où s'allient finesse et puissance et où s'impose aussi une délicatesse japonisante du meilleur effet.
Et puis n'oublions pas le talent d'écrivain-illustrateur de cette artiste hors du commun avec son bel ouvrage bien plus représentatif de son art que mes simples mots :" A la découverte d'Houélée ".
André RUELLAN, critique d'art 


 André RUELLAN, art critic 

Talent, singularity, warmth...? Look no further than Josette HOUEL, this remarkable painter who is also the mythical archaeologist of the City of Houélée that was born of her imagination as early as 1978. The artist exhibits her fanciful and phantasmagorical discoveries made in the city practically every year, everywhere But the Josette HOUEL who is artist from Le Havre is also very present. As attentive to painting as she is to sculpture, her creative journey is punctuated with both solo and collective exhibitions at prestigious salons and renowned art galleries, in France and all around the world
The realism that Josette HOUEL evokes is very distinctive without being obscure work composed of contemporary hieroglyphs! No, in all formats, even gigantic ones, she is respectful towards the subject matter, composition, and colours. Only her mind and inspiration are larger than life, creating strange massive characters that are still and fantastic, but powerfully evocative of a measured vitality, relentlessly forged to reflect the humanity in the expressions and situations.
But we also notice a new path, representative of beauty and life itself, where finesse and power combine and where a Japanese-like delicacy is also prominent, producing a most excellent effect. And let us not forget this out of the ordinary artist’s talent as a writer-illustrator with her beautiful book that is much more representative of her art than my simple words: "A la découverte d'Houélée”.